Actualités

Suivez les dernières actualités du groupe Inovertis : innovations, développement de technologies novatrices, ingénierie de procédés et de sûreté, nouvelles habilitations, etc...

10/09/2016

#DECHET - 100% : c'est le taux de réussite d'INOVERTIS pour l'appel à projets ANDRA "gestion des déchets radioactifs de démantèlement"

Inovertis, à travers sa filiale A3i, fait partie de 2 consortiums lauréats pour les projets MILOR et ORCADE. Mention spéciale pour ORCADE, pour lequel A3i prend le leadership sur le développement d’une solution volontariste d’optimisation des câbles électriques issus du démantèlement.


Retour sur ces 2 projets à succès :

1/ MILOR : MINERALISATION DE DECHETS LIQUIDES ORGANIQUES RADIOACTIFS PAR VOIE PLASMA

Consortium : CEA DEN (Marcoule) mandataire, CEA DRF (Saclay) et A3i

Budget : 4.57 M€ sur 48 mois.

La principale problématique des déchets liquides et organiques (DLOR) concerne l’absence de filière de traitement. En l’état, les DLOR sont interdits dans les sites de stockage de l’ANDRA. La filière de référence française est l’incinération dans l’installation CENTRACO de SOCODEI, située sur le site nucléaire de Marcoule. Les DLOR, ne répondant pas aux spécifications d’acception des installations existantes, sont entreposés sur différents sites du territoire français en attendant la mise au point des filières adaptées.

Le projet MILOR se focalisera sur la solution plasma, pour répondre prioritairement à la problématique du manque de filière d’élimination des DLOR organochlorés et organofluorés.

INOVERTIS sera chargé du pilotage et de la réalisation des études de marché, du dimensionnement industriel et de la faisabilité d’un système industriel nucléarisé de traitement des DLOR par voie plasma. Il apporte son expérience en ingénierie nucléaire et sa vision globale incluant les aspects techniques, économiques, environnementaux, sociétaux sur l’ensemble du cycle de vie.

 

2/ ORCADE – Ouverture vers un Recyclage des bles électriques chets Issu des sites nucléaires

Consortium : A3i -mandataire, MTB Recycling et CEA DEN (Marcoule)

Budget : 1.75 M€ sur 48 mois.

Au niveau national, la filière classique de stockage des câbles électriques issus de la déconstruction d’installations nucléaires est le CSTFA : Centre de Stockage de déchets très faible activité (TFA). Au-delà du fait qu’il engendre des coûts de stockage élevés, au rythme actuel de remplissage, le centre sera saturé en 2025. Ouvert en 2003, le Centre était déjà rempli à 30% fin 2011.

Le projet ORCADE propose d’étudier deux voies pour minimiser les volumes de « déchets câbles électriques » :

- Celle du « dénudage », permettant une séparation sans contamination de l’âme de la gaine du câble, pour autoriser un recyclage de la partie métallique ;

- Celle de la « nucléarisation de la solution conventionnelle ». Il s’agit dans ce cas de broyer, séparer, et trier pour finalement réduire considérablement les volumes entreposés en stockage ultime.

Dans les deux cas, les tris effectués permettront à minima d’optimiser les volumes stockés en CSTFA.

INOVERTIS, sera chargé de la coordination de l’ensemble du projet. Outre sa participation à la conception des solutions mécaniques, INOVERTIS s’occupera de la nucléarisation puis de l‘élaboration des argumentations réglementaires.

 

*Financeurs : l’ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des déchets nucléaire), en coopération avec l’ANR et le programme d’Investissements d’Avenir.