Actualités

Suivez les dernières actualités du groupe Inovertis : innovations, développement de technologies novatrices, ingénierie de procédés et de sûreté, nouvelles habilitations, etc...

18/05/2016

#EAU - Solutions technologiques de traitement des eaux usées en Inde

Projet Saraswati : financé par l’Europe (projet FP7) réunissant 13 Académiques, 6 Privés et INOVERTIS pour un budget global de 3 000 k€ sur 4 ans.

En Inde, la croissance démographique, l'urbanisation et le développement économique exercent une pression sur la pollution environnementale et les rares ressources en eau. L’objectif de Saraswati est de réunir des acteurs européens et indiens pour déployer des technologies efficaces et adaptées pour répondre au challenge du traitement des eaux usées : pollution de l'eau, rejets des eaux usées et des eaux pluviales, rareté de l'eau, épuisement des eaux souterraines, traitement des boues…


Le rôle d'INOVERTIS : évaluation environnementale de 15 systèmes de traitement en activité (PHASE 1) et de 7 pilotes européens installés en Inde (PHASE 2 - en cours).


Résultats de la phase 1 : Les résultats de l’analyse de cycle de vie (ACV) menée par INOVERTIS montrent que les métaux lourds (en particulier le cadmium) potentiellement contenus dans les eaux traitées seraient les principaux paramètres impactants, alors même que leurs concentrations seraient 10 fois inférieures aux normes indiennes de rejet en vigueur. Il est donc impératif de les mesurer précisément et d’en contrôler les taux lorsque qu’il est envisagé de réutiliser l’eau et la boue pour l’irrigation et la fertilisation des sols (pollution des sols et forte toxicité humaine).

Si les métaux lourds sont contrôlés, la consommation électrique devient prépondérante. Le mix électrique indien est basé à 70 % sur le charbon. Son utilisation produit donc de grandes quantités de gaz à effet de serre (CO2) et de particules fines contribuant au changement climatique ainsi qu’à l’épuisement des ressources fossiles. Les matériaux filtrants et les produits chimiques mis en œuvre pour le traitement des eaux sont également impactants, notamment dans leur phase de production ou de transport.

 

Les 3 principales recommandations ressortant de l’analyse sont :

> Quelle que soit la stratégie de valorisation de l’eau et de la boue (recyclage ou non), la concentration en métaux lourds doit être mesurée et contrôlée régulièrement. Le taux de cadmium doit être réduit à une valeur au moins 1000 fois inférieure à la valeur limite définie par le CPCB (Central Pollution Control Board).

> La consommation électrique doit être optimisée ou couplée à des sources d’énergie alternatives moins/non carbonées (par exemple, le photovoltaïque).

> L’utilisation de produits chimique doit être réduite au maximum.

 

Le bénéfice pour nos clients

A travers notre participation aux projets tel que Saraswati, nous investissons dans l’innovation au niveau européen, dans le but de développer une base de connaissances toujours à la pointe et de construire un réseau d’acteurs moteurs dans les différents domaines de l’éco-innovation. Notre stratégie consiste à mettre les données publiques au service de nos clients, afin de proposer des expertises de qualité à un prix attractif.

Dans le cas de Saraswati nous avons developpé notre expertise en matière de technologies de traitement des effluents domestiques, centralisées et décentralisées (capacité de 1 m3 à 3000 m3).